Women Power Project

Women Power Project

    <p style="margin-bottom: 0cm;" align="CENTER">Femmes et échange interculturel au cœur de l’expression de la diversité des cultures du monde</p><p style="margin-bottom: 0cm;" align="CENTER"><b>(10 femmes chanteuses 2 directeurs artistiques)</b></p><p style="margin-bottom: 0cm;" align="CENTER"> </p>

Festival MASA 2020

                                    <img width="300" height="300" src="https://artbookingprod.files.wordpress.com/2020/05/12ee0-women-power.png" alt="" srcset="https://i2.wp.com/artbookingprod.com/wp-content/uploads/2020/02/Women-Power.png?w=300&amp;ssl=1 300w, https://i2.wp.com/artbookingprod.com/wp-content/uploads/2020/02/Women-Power.png?resize=150%2C150&amp;ssl=1 150w, https://i2.wp.com/artbookingprod.com/wp-content/uploads/2020/02/Women-Power.png?resize=144%2C144&amp;ssl=1 144w, https://i2.wp.com/artbookingprod.com/wp-content/uploads/2020/02/Women-Power.png?resize=180%2C180&amp;ssl=1 180w" sizes="(max-width: 300px) 100vw, 300px"/>








Partenaires du projet : Festival Masa, Indalo, Art Booking

PRESENTATION DU PROJET

DEMARCHE & IDENTITÉ

« WOMEN POWER OU PUISSANCE AU FEMININ » est un projet artistique et culturel qui a pour but de promouvoir le dialogue inter-culturel, la création et la production artistique des femmes en Afrique et dans le monde en vue d’accroître leurs opportunités de développement en Afrique et la diffusion de leurs œuvres hors de leur espace de création.

Porté par l’association Afrik’Consult en partenariat avec Indalo, il et présenté dans le cadre du Festival MASA, il se matérialise par des rencontres et échanges autour du chant pour valoriser et développer les différentes techniques de chants, de voix mais aussi renforcer la dynamique de recherche autour des techniques de polyphonie, de récolte des chants traditionnels du patrimoine africain.

Le principe : une rencontre et collaboration entre 10 artistes féminines : 5 artistes qui composent la formation artistique marseillaise « Les Dames de la Joliette » et une sélection de 5 jeunes artistes africaines, « Les Africans Women Dream ». Ces 10 artistes aux origines, techniques et parcours différents incarnent un panel varié de référentiels artistiques, musicaux et culturels.

Grâce à la transmission réciproques de leurs techniques et univers musicaux via des ateliers et masterclasses, ce projet vise à renforcer les capacités des artistes impliquées et à stimuler leur créativité. Il favorise également l’émergence artistique de jeunes artistes qui représentent chacune une valeur sûre et un espoir solide dans leur environnement de développement artistique. Par ailleurs, ce projet permettra de promouvoir et diffuser leurs productions via l’organisation de rencontres professionnelles, de concerts à la visibilité importante, de plateaux télévisés, débats et conférences relayés sur des plateformes.

Les ateliers et masterclasses s’organiseront autour du chant collectif et du rythme au centre de la polyphonie : chanter ensemble dans plusieurs langues. Des chants traditionnels africains seront découverts, travaillés, décortiqués et constitueront une matière de travail pour développer les techniques autour des cultures populaires de traditions orales. Les artistes impliquées dans le projet pourront transmettre leurs savoir-faire, leur culture vocale et auront l’occasion en retour de découvrir de nouvelles esthétiques et techniques.

Sous la direction artistique de Gil Aniorté Paz (directeur artistique des Dames de la Joliette) et de Fredy Massamba, interprète et compositeur, ces ateliers se concrétiseront par la création d’un répertoire joué à l’occasion de plusieurs concerts sur les scènes du Masa Festival, devant un public constitué en grande partie par des programmateurs des salles, des labels de tournées, des organisateurs de festival internationaux.

Afin d’accroître la visibilité du projet et la diffusion du répertoire crée, ce spectacle sera interprété sur les grands plateaux du Festival MASA notamment à l’Esplanade lagunaire et à la salle Anabo du Palais de la Culture d’Abidjan.

Dans une perspective à plus long terme des tournées accompagnées d’actions culturelles seront proposées dans les Instituts Français d’Afrique, pour communiquer et accroître la visibilité de la création en Afrique.

En retour, des concerts par Africans Women Dream seront programmés en France notamment à Marseille à la Cité de la Musique et à Paris.

 

PRESENTATION DES ACTEURS DU PROJET

LES DAMES DE LA JOLIETTE :

Originaires des différentes rives de la Méditerranée, Maura Guerrera, Annie Maltinti, Kalliroi Raouzeou, Nadia Tighidet et Sylvie Paz se sont réunies autour du désir de rendre hommage à la poésie féminine. Les cinq chanteuses des Dames de La Joliette ont évolué dans le bain des musiques traditionnelles, polyphoniques : provençales, grecques, italiennes, hispaniques, urbaines.

Elles ont été rassemblées par le compositeur Gil Aniorte Paz qui a mis en musique des textes de poétesses du monde : Beatriz de Dia, Louisa Paulin (poétesses de langue occitane), Gabriela Mistral (Chili), Cecilia Meireles (Brésil), Louise Labé (France), Maria Polydouri (Grèce), Alda Merini (Italie), Alfonsina Storni (Argentine).
Fortes et puissantes, elles nous emportent dans leurs combats en occitan, en français, en grec, en italien, en sicilien et en espagnol. En effet, Les Dames de La Joliette croisent le fer et s’interpellent à coup de pandeiro, de tamureddu, de bongos. Pas de quartiers, les hommes ne seront pas épargnés. Femmes au travail, chants de guerre, poèmes d’amour, chants récoltés et revisités, compositions originales, Les Dames de La Joliette se veulent héritières de l’esprit de résistance et de vie de toutes ces femmes, poétesses ou femmes du monde, qui luttèrent, à l’image de leurs illustres ainées du « Bastion des Dames » de Marseille qui défendirent courageusement la ville lors d’une invasion ennemie.
Les Dames de La Joliette racontent l’épopée des femmes à travers le monde.

GIL ANIORTE PAZ : (Directeur artistique)

Gil Aniorte Paz partage sa vie entre Marseille et sa terre natale, l’Andalousie, où il rencontre un vif succès lors de ses tournées.

Dès l’âge de 18 ans, il commence sa carrière d’instrumentiste et sera demandé rapidement comme interprète, mais aussi arrangeur dans les studios parisiens. Proche des gitans du groupe Rumbero
Catalan Ai Ai Ai, Oba Ilu, le Ballet Nacional de la Havana, Papo Pepin,
Radio Tarifa, il continuera de se consacrer à la direction artistique des Chants Sacrés Gitans en Provence. Ses expériences le rapprochent de ses racines (ses parents sont nés en Algérie et ses
grands-parents sont espagnols) et il découvre les musiques
traditionnelles qui le passionnent : le flamenco, la musique orientale ou un genre populaire, la rumba. Il trouve la sonorité qui l’envoûte : la musique de « ida y vuelta » (aller et retour), le mariage heureux de la Méditerranée et de Cuba. L’aboutissement de toutes ces expériences l’amène à créer Radio Babel Marseille, un projet basé uniquement sur la voix, une mise à nu pour un musicien instrumentiste et chanteur. En 2013, Gil prit le prix SACEM. En 2014, il crée le chœur de femmes Les Dames de La Joliette dont il est le directeur artistique.

https://www.youtube.com/watch?v=H0Kq_A37_d0

 

LES “AFRICANS WOMEN DREAM

 

TYRANE MONDENY : (Côte d’ivoire)

Nossamba Mondeny Fofana de son vrai nom, Tyrane est née à Bouaké dans une famille très modeste, elle a grandi dans le fameux quartier populaire d’Abidjan, Abobo. Après avoir obtenu le BEPC, elle décide de suivre sa passion pour l’art, la musique.

Tyrane est une artiste chanteuse ivoirienne qui a commencé dans les cabarets d’Abidjan durant les années 2000. En 2004 elle décide de quitter la Côte d’Ivoire pour continuer son amour pour la musique live au Bénin puis le Nigéria. En 2007 elle pose ses valises au MAROC. Considérée comme l’une des meilleures chanteuses de piano bar de la place, Tyrane finit par se faire repérer en 2016 par un producteur marocain. 

De là, naît une collaboration qui donne jour à son premier single intitulé « WOMAN » qui a connu un grand succès au Maghreb, au Nigéria et la Côte d’Ivoire son pays. Elle sera nominée aux All Africa Music Awards (AFRIMA 2016) et remporta le prix.

En 2019, elle met sur le marché son deuxième single intitulé « Imma Hustler », enregistré en Afrique du Sud.

Tyrane reste une artiste multi dimensionnelle à la voix attrayante et au flow facile. Elle participe à plusieurs festivals dont : festival voix de femme de Tetouan, le festival Volubilis de Meknes, le festival international de Tan Tan. Elle se décrit comme une artiste d’Afro-soul et de variétés urbaines.

https://www.youtube.com/watch?v=HbsPA6C6fGg

 

MATIBEYE GENEVIEVE : (Tchad)

Matibeye Géneviève est née le 02 septembre 1987 au sud du Tchad. Elle a été attirée par la musique dès le bas âge. Sa maman chantait dans une chorale dont elle a intégré la section « jeune » à l’âge de 12 ans pour faire ses débuts. Ses qualités vocales l’ont propulsé aussitôt dans la grande chorale, et cela lui a permis de se révéler au grand public.

Géneviève s’est lancée dans une carrière solo en 2012. Avec sa voix séduisante, elle a commencé dès lors à construire son identité en s’intéressant aux rythmes et aux mélodies du patrimoine musical tchadien, notamment le « Noon Pah » qui est devenu aujourd’hui sa ligne musicale de prédilection.

Elle a collaboré avec des artistes comme Annie Flore, Qeen Etemé, Mounira Mitchalla, Joos Stone, Djim Radé, Diego du mythique groupe Tibesti, et bien d’autres. Matibeye s’est imposée sur la scène musicale en gagnant plusieurs prix tant au niveau national qu’international. En 2016, elle obtint le meilleur Prix du festival Dari Awards (World Music), le 1er prix du festival NDjam Vi et la médaille du meilleur spectacle au FESTIBIKUTSIE, la même année au Cameroun.

Matibèye est une artiste très engagée pour les activités caritatives en faveur des enfants et des femmes dans son pays.

Après une tournée de recherche qui l’a conduit au Tchad profond à la rencontre des « femmes pleureuses » dans le sud et le nord de son pays, elle a effectué plusieurs résidences qui aboutiront à l’enregistrement de son premier album.

Matibèye reste une grande favorite à la course pour le fameux « Prix découvertes RFI » durant les années à venir.

https://www.youtube.com/watch?v=66xpLJot9Is

 

KOUDY FAGBEMI : (Bénin)

Dénommée, la princesse des rives Ouémé, Koudwath Fagbémi de son vrai nom a été révélée au grand public par son tube « Hélou Gbèto ». Elle a fait ses armes auprès de la célèbre chanteuse Vi L’internationale à Porto-Novo. Très vite remarquée, la jeune béninoise est élue meilleure artiste Espoir Bénin en 2011. Percussionniste, auteure-compositrice, elle chante en langue fon, en goun, en anglais et en yoruba. Koudy est une artiste complète.

Coachée par de grands noms de la musique africaine telle que Sagbohan Danialou, Daniel GUEDEGBE, Daly Nlandou, Fredy Massamba, Cheick Tidiane Seck et bien d’autres encore, elle a fait plusieurs scènes en Afrique et en Europe. Koudy FAGBEMI est une voix à suivre.

https://www.youtube.com/watch?v=vcF9-t5P0lI

 

MOONA YANNI : (Sénégal)

Moona, de son vrai nom Awa Mounaya Yanni, est une jeune artiste sénégalaise d’origine béninoise, qui fait ses premiers pas dans le Hip Hop au Bénin. Son aventure musicale commence dans son cercle de famille avec un père, musicien mais aussi patron de l’art qui accueille à la maison de famille à Cotonou artistes célèbres tels que le groupe Kassav, Rochero et Milia Bell, Aïcha Koné ou Edou Bokandé. Influencée dans la petite enfance par des styles musicaux tels que le ragtime, le rhythm & blues, le soul, la variété africaine et la musique du monde, Moona choisit finalement le Hip Hop comme l’expression privilégiée de sa créativité musicale. Juriste de formation, ce n’est pas sans difficulté, mais avec beaucoup de détermination que Moona parvient à combiner les études et la musique. En 2005, elle se déplace à Dakar pour ses études, et elle y rencontre Guisse Pene et Didier Awadi qui l’encouragent à poursuivre son voyage musical. Depuis lors, Moona a été la démonstration de son énorme potentiel en participant à plusieurs festivals tels que Hip Hop Awards, Banlieue Rythme, Afrikakeur, Fête de la Musique, 72H Hip Hop ou Waga Hip Hop. Elle sort enfin son premier album en 2009, « A Fleur 2 Mo » dans lequel elle offre une ambiance musicale qui va de hip-hop à la musique moderne comme coupé-décalé, dancehall, et d’autres milieux sonores plus doux et feutrés. En 2017, elle remporte la Médaille d’argent des 8e jeux de la Francophonie, catégorie Chanson.

Moona est l’un des exemples les plus prometteurs de la façon dont le Hip Hop et l’engagement social et l’activisme restent intrinsèquement entrelacés dans l’esprit des artistes africains.

https://www.youtube.com/watch?v=fwdRPROCMJs

 

FANIE FAYAR : (Congo Brazzaville)

Fanie Fayar est une artiste congolaise. Elle est auteure, compositrice, danseuse et Interprète. Médaillée d’or dans la catégorie chanson aux 8ème jeux de la francophonie à Abidjan (Côte d’Ivoire) en 2017. Elle est également chevalier dans l’ordre du mérite Congolais. 

Fanie Fayar fait de l’afrofunk – Soul. Elle est reconnue pour sa voix exceptionnelle et sa présence scénique. Elle a fait ses débuts en musique en 1996. D’abord dans la chorale catholique la Colombe, puis au sein des groupes Yela – Wa, Tandala et Nkota, où elle a appris à jouer aux instruments traditionnels comme le tam-tam, le ndara, la sanza et le balafon.

Elle écrit, compose et chante ses chansons dans diverses langues ; congolaises, africaines et étrangères. 

Fanie Fayar fait une musique très diversifiée et universelle, sachant mêler douceur, émotion et vibration. Elle transmet de l’émotion par sa voix suave et envoûtante.

https://www.youtube.com/watch?v=DDAwGJ5fmHw

 

FREDY MASSAMBA : (Directeur artistique)

Fredy Massamba est né à Pointe-Noire, au Congo. Actuellement, il vit et travaille à Bruxelles. La musique fut très vite son outil, sa passion ! Chanteur et danseur dans la rue ou dans les chorales il deviendra très vite un homme de scène ! Après plusieurs tournées mondiales avec les Tambours de Brazza, de nombreuses collaborations avec Zap Mama, Didier Awadi, Manou Gallo, et des rencontres exceptionnelles aux Etats-Unis avec Bilal, Mos Def et the Roots, Fredy Massamba développe aujourd’hui son projet solo « Ethnophony ». Son projet c’est l’Afro-européen qui parle, sa situation, sa musique, ses influences mais aussi l’amour, la résistance, balancé entre l’Afrique et l’Europe il se livre sur sa double culture. Musicalement c’est de la soul, du hip hop du funk, des polyphonies africaines mélangées très subtilement avec des textes en Kikongo et Lingala.

En 2011, il sort son premier album solo intitulé Ethnophony, nominé pour les African Kora Awards 2012 à Abidjan et très apprécié par la scène musicale européenne. Son deuxième album, Makasi, sort en 2013. Fredy Massamba est un auteur-compositeur-interprète qui combine des éléments issus de la soul, du funk et des polyphonies africaines.

https://www.youtube.com/watch?v=xJwmlhNtxQQ

LATSOUCK NDIAYE (Administrateur)

Fondateur – Directeur de la structure Afrik’Consult Culture en France, Latsouck NDIAYE vit et développe des projets entre la France et l’Afrique de l’ouest en tant que Consultant en gestion et suivi – évaluation de projets culturels.

Après des études supérieures en histoire (culture et société) et en développement du patrimoine aux Etats Unis, il entre à l’Institut Supérieur des Techniques du Spectacle (ISTS) d’Avignon pour un Master II des Publics des Cultures et de la Communication, avec un parcours en administration et gestion de production, option directeur technique des entreprises du spectacle vivant, à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse (UAPV).

Jeune formateur à l’Ecole Nationale des Arts (ENA) du Sénégal, en technique d’organisation de spectacle, il dispose d’une expérience de plusieurs années et savoir-faire solide dans les spectacles vivants.

En tant qu’expert culture du programme PAANE (Programme d’Appui aux Acteurs Non Etatiques) du 10ème Fonds Européen de Développement (FED) au Sénégal, il a suivi et évalué une dizaine de projets culturels en Afrique de l’ouest.

Il a effectué plusieurs missions en tant qu’expert junior pour ACP CULTURES + UE et AFRICALIA BRUXELLES pour d’importants projets culturels au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Sénégal. Il est actuellement le directeur du Festival International de la Gastronomie et des Arts du Spectacle (FIGAS) qui se déroule chaque année dans le Loir-et-Cher en France.

<

p style= »margin-bottom: 0cm; »>